Comment les boissons diète peuvent faire prendre du poids

Une étude, publiée en septembre 2021 dans le Journal of the American Medical Association (JAMA), montre des mécanismes par lesquels les sucres artificiels (édulcorants) peuvent entraîner une prise de poids.

« Alors que certaines études suggèrent qu’ils peuvent être utiles, d’autres montrent qu’ils peuvent contribuer à la prise de poids, au diabète de type 2 et à d’autres troubles métaboliques », indique Kathleen Page, professeure de médecine à l’Université de Californie du Sud.

Page et ses collègues ont mené cette étude avec 74 participants qui, au cours de trois visites, ont consommé 300 ml d’une boisson sucrée au saccharose (sucre de table), 300 ml d’une boisson sucrée à l’édulcorant sucralose ou 300 ml d’eau. Le groupe était composé d’un nombre égal d’hommes et de femmes identifiés comme ayant un poids sain, un surpoids ou une obésité. (Poids normal, surpoids ou obésité : CALCUL RAIPDE)

Dans les deux heures qui ont suivi, les chercheurs ont mesuré trois choses :

  • l’activation de régions du cerveau responsables de l’appétit et de l’envie de nourriture en réponse à des images d’aliments riches en calories comme un hamburger et un beignet, à l’aide d’une technique d’imagerie appelée imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) ;
  • les taux de glucose (glycémie), d’insuline et d’autres hormones métaboliques dans le sang ;
  • la quantité de nourriture consommée lors d’un buffet de collations offert à la fin de chaque séance.

L’imagerie cérébrale a montré, chez les femmes et les personnes obèses, une activité accrue dans les régions du cerveau responsables de l’envie de manger et de l’appétit après la consommation de boissons contenant du sucralose, par rapport aux boissons contenant du vrai sucre.

L’étude a également montré une diminution générale des niveaux d’hormones qui indiquent au corps qu’il se sent rassasié après la boisson contenant du sucralose par rapport à celle contenant du saccharose, ce qui suggère que les boissons sucrées artificiellement ne sont pas efficaces pour supprimer la faim.

Enfin, après avoir bu la boisson contenant du sucralose, les femmes ont mangé davantage au buffet de collations qu’après avoir bu celle contenant du saccharose, alors que la consommation de collations n’a pas différé chez les hommes.

La chercheure recommande d’interpréter ces résultats avec prudence, car tous les participants avaient jeûné pendant la nuit précédant l’étude et avaient probablement plus faim que d’habitude.

« Notre étude commence à fournir un contexte pour les résultats mitigés des études précédentes en ce qui concerne les effets neuronaux et comportementaux des édulcorants artificiels », souligne la chercheure. « En étudiant différents groupes, nous avons pu montrer que les femmes et les personnes obèses pouvaient être plus sensibles aux édulcorants artificiels. Pour ces groupes, la consommation de boissons édulcorées artificiellement peut tromper le cerveau en lui donnant une sensation de faim, ce qui peut à son tour entraîner une consommation accrue de calories. »



Partagez sur

  • Subscribe to our RSS feed
  • Share this post on Delicious
  • StumbleUpon this post
  • Share this post on Digg
  • Tweet about this post
  • Share this post on Mixx
  • Share this post on Technorati
  • Share this post on Facebook
  • Share this post on NewsVine
  • Share this post on Reddit
  • Share this post on Google
  • Share this post on LinkedIn