Quand un pharmacien refuse de vendre des contraceptifs…

Quand un pharmacien refuse de vendre des contraceptifs…

Une pharmacien privé d'exercer en raison d'un refus de vente

Nous sommes en 2016 et ce genre de fait divers peut encore arriver semble-t-il. En Gironde, un pharmacien a refusé de servir deux clientes qui venaient chercher des traitements de contraception.

Refus de vendre des contraceptifs…

Un pharmacien de Gironde a refusé de servir 2 clientes qui venaient chercher un traitement contraceptif (un stérilet et une pilule du lendemain), autorisé par leur médecin. Les deux femmes ont rapidement alerté le Planning familial local. Ce dernier a prévenu la préfecture de Gironde et l’Agence régionale de santé.

Une récidive de la part du pharmacien

Ce n’est pourtant pas la première fois que le pharmacien s’est fait épinglé pour cette affaire. En 1995, le professionnel de santé avait déjà été condamné pour la même raison. Cour d’appel, Cour de Cassation et Cour Européenne des droits de l’Homme n’avaient pas suivie le pharmacien, jugeant que les convictions religieuses n’avaient rien à voir avec la vente de médicaments.

Suite à cette deuxième affaire, l’ordre des Pharmaciens a ordonné une interdiction provisoire d’exercer.

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à cliquer !



Partagez sur

  • Subscribe to our RSS feed
  • Share this post on Delicious
  • StumbleUpon this post
  • Share this post on Digg
  • Tweet about this post
  • Share this post on Mixx
  • Share this post on Technorati
  • Share this post on Facebook
  • Share this post on NewsVine
  • Share this post on Reddit
  • Share this post on Google
  • Share this post on LinkedIn