Les masques qui permettent le mieux de se faire entendre

Des chercheurs américains, dont les travaux ont été publiés en octobre 2020 dans le Journal of the Acoustical Society of America, ont évalué les effets acoustiques des masques sur la parole.

Ryan M. Corey, de l’Université de l’Illinois à Urbana-Champaign, et ses collègues ont testé des masques médicaux, des masques chirurgicaux jetables, des masques avec des fenêtres en plastique transparent et des masques en tissu faits maison et achetés en magasin, faits de différents types de tissu et de différents nombres de couches.

En plus de recueillir des données à partir de la parole d’un humain portant les masques, ils ont mis les masques sur un haut-parleur spécial qui permettait que le son se diffuse comme s’il provenait d’une bouche humaine. Ils ont également placé le haut-parleur sur un plateau tournant pour ajouter une composante directionnelle.« Même si ces deux ensembles de données étaient un peu différents, ils montrent tous deux quelles fréquences sonores sont les plus affectées et quels masques ont les effets les plus importants », rapporte le chercheur.

Tous les masques atténuent le son à haute fréquence généré lorsqu’une personne prononce des consonnes. « Ces sons sont déjà un défi pour les personnes malentendantes, avec ou sans masque, et deviennent même un défi pour les personnes non malentendantes avec les masques », indique le chercheur.

Les masques bloquent également les indices visuels comme les expressions faciales et le mouvement des lèvres, de sorte que la lecture de la parole n’est plus possible. Or, presque tout le monde utilise la lecture labiale dans une certaine mesure, avec ou sans perte d’audition, ajoute-t-il.

« C’est pourquoi nous avons aussi testé les masques à fenêtre transparente qui sont devenus très populaires », dit-il. « Malheureusement, le compromis est que vous pouvez voir à travers, mais ils bloquent plus le son que tous les autres masques testés. »

Les masques chirurgicaux jetables offraient la meilleure performance acoustique.

Les masques 100 % coton tissés non serrés sont également très performants mais, comme le montre une étude menée par d’autres chercheurs de l’Université de l’Illinois, ils peuvent ne pas être aussi efficaces que les masques chirurgicaux pour bloquer les gouttelettes respiratoires.

Cette étude montrait que le coton tissé serré et les tissus mélangés peuvent bloquer plus de gouttelettes, mais l’équipe de Corey a découvert qu’ils bloquent également plus de sons.

Sur la base de l’étude des gouttelettes, Corey suggère que les masques multicouches en coton tissé lâchement pourraient offrir un compromis raisonnable entre l’efficacité de blocage des gouttelettes et la performance acoustique.



Partagez sur

  • Subscribe to our RSS feed
  • Share this post on Delicious
  • StumbleUpon this post
  • Share this post on Digg
  • Tweet about this post
  • Share this post on Mixx
  • Share this post on Technorati
  • Share this post on Facebook
  • Share this post on NewsVine
  • Share this post on Reddit
  • Share this post on Google
  • Share this post on LinkedIn