Mediaffiliation
L’argent et le bonheur

L’argent influence le bonheur et, contrairement à ce que des études précédentes ont suggéré, il n’y aurait pas de seuil à partir duquel il cesse d’avoir de l’importance pour le bien-être, selon une étude publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences.

Matthew Killingsworth de l’Université de Pennsylvanie et ses collègues ont mené cette étude avec 33 391 personnes ayant un emploi, âgées de 18 à 65 ans.

Une application sur smartphone leur demandait, plusieurs fois par jour à des moments choisis au hasard, de répondre à quelques questions.

La plupart des études précédentes sur le lien entre le bonheur et l’argent se sont concentrées sur le bien-être évaluatif, qui concerne la satisfaction globale par rapport à la vie, explique le chercheur. Dans la présente étude, les chercheurs ont évalué le bien-être évaluatif ainsi que le bien-être tel que vécu dans le quotidien.

Les participants répondaient à des questions telles que « Comment vous sentez-vous en ce moment ? » sur une échelle allant de « très mauvais » à « très bon ». D’autres mesures du bien-être ressenti comprenaient 12 sentiments spécifiques, cinq positifs et sept négatifs.

Au moins une fois au cours du processus, les participants ont également répondu à la question « Dans l’ensemble, dans quelle mesure êtes-vous satisfait de votre vie » sur une échelle allant de « pas du tout » à « extrêmement ». Le bien-être évaluatif était aussi évalué au moyen de deux autres mesures de la satisfaction de la vie recueillies lors d’une enquête initiale.

Le niveau moyen de bien-être pour chaque personne a été calculé et mis en relation avec le revenu.

Toutes les formes de bien-être continuaient à augmenter avec les revenus. Il n’y avait aucun seuil à partir duquel, un plus grand revenu avait moins d’influence.

Les personnes qui gagnent plus d’argent sont plus heureuses, en partie, en raison d’un sentiment accru de contrôle sur leur vie, estime le chercheur.

« Lorsque vous avez plus d’argent, vous avez plus de choix sur la façon de vivre votre vie. Vous pouvez probablement le constater pendant la pandémie. Les personnes qui vivent au jour le jour et qui perdent leur emploi devront peut-être prendre le premier emploi disponible pour se maintenir à flot, même si c’est un emploi qu’elles n’aiment pas. Les personnes qui disposent d’un coussin financier peuvent attendre un emploi qui leur convient mieux. Que les décisions soient petites ou grandes, le fait d’avoir plus d’argent donne à une personne plus de choix et un plus grand sentiment d’autonomie. »

Mais il serait peut-être préférable de ne pas définir le succès en termes monétaires, dit-il. « Bien que l’argent puisse être bon pour le bonheur, j’ai constaté que les personnes qui assimilaient l’argent et le succès étaient moins heureuses que celles qui ne le faisaient pas. J’ai également constaté que des personnes qui gagnaient plus d’argent travaillaient plus longtemps et se sentaient plus pressées par le temps. »

Bien que l’étude montre que le revenu demeure important au-delà d’un certain seuil, Killingsworth ne veut pas non plus que ces résultats amènent à conclure que les gens devraient se concentrer davantage sur l’argent. En fait, précise-t-il, le revenu n’est qu’un déterminant parmi d’autres du bonheur.

« Les gens accordent probablement trop d’importance à l’argent quand ils pensent à la qualité de leur vie », dit-il. « Ce n’est qu’un facteur parmi tant d’autres qu’ils peuvent contrôler. »

Pour plus d’informations, voyez les liens plus bas.

Psychomédia avec source : University of Pennsylvania.
Tous droits réservés.

Actualités (psychologie, santé) | Psychomédia

Partagez sur

  • Subscribe to our RSS feed
  • Share this post on Delicious
  • StumbleUpon this post
  • Share this post on Digg
  • Tweet about this post
  • Share this post on Mixx
  • Share this post on Technorati
  • Share this post on Facebook
  • Share this post on NewsVine
  • Share this post on Reddit
  • Share this post on Google
  • Share this post on LinkedIn