Alerte neige et verglas : les conseils des Québécois pour conduire sans danger

Météo France l’a annoncé : la vigilance orange a été déployée pour le nord et le centre de la France lundi soir pour cause de chutes importes de neige et de présence de verglas. Alors que l’organisme de prévisions météorologiques préconise d’être très prudents et vigilants si vous devez vous déplacer en voiture, voici quelques « trucs et astuces » primordiaux pour conduire de manière raisonnable et sans danger sur les routes verglacées ou enneigées.

Adapter sa vitesse et sa conduite

Le premier conseil est de conduire en souplesse, et d’adapter sa vitesse aux conditions météorologiques. Sur routes enneigées, ne dépassez pas les 30 km/h. Au-delà, la conduite devient très dangereuse. Pensez à augmenter les distances de sécurité car la réaction de votre véhicule est très différente de l’ordinaire : c’est pourquoi il faut impérativement adopter une conduite fluide et sans à-coups. Accélérer avec une grande douceur, comme s’il y avait « un œuf entre votre pied et la pédale d’accélérateur ». L’idéal est de rouler en sous-régime, en choisissant un rapport de boîte de vitesses supérieur à celui que vous utiliseriez normalement, pour éviter aux roues de patiner.

Attention toute fois à ne pas conduire trop lentement, ce qui pourrait inciter des conducteurs à vous dépasser en empruntant une voie non déneigée.

Savoir anticiper le verglas

Contrairement à la neige, dont la présence ne laisse aucun doute, le verglas est plus sournois, et donc d’autant plus dangereux. Apprenez à bien observer le thermomètre de votre voiture. S’il indique une température proche de zéro il faut commencer à être vigilant. Il faut également savoir où se cache le verglas : dans les zones ombragées, près des forêts, des rivières, sous les ponts et les échangeurs d’autoroutes…

Préparer son voyage en s’inspirant du Québec

Si vous devez effectuer un grand trajet, il est bon de vous préparer à toutes les éventualités… faites comme les québecois ! Sur le site du Grand Québec, on trouve quelques bon conseils pour les conducteurs prêts à affronter les routes enneigées « Pendant l’hiver, il est très recommandable d’avoir dans la voiture une bougie, un briquet ou des allumettes, une couverture, une lampe de poche, une pelle et une raclette pour dégager les vitres de votre véhicule. » Et le site de préciser qu’il faut adopter des pneus adéquats durant la période hivernale… « du 15 octobre au début mai » !

Ne freinez pas !

Si vous perdez le contrôle de votre véhicule, il n’y a malheureusement pas grand-chose à faire… Si l’avant ou l’arrière de votre voiture se dérobe, ne freinez pas ! Débrayez pour faire tourner les quatre roues à la même vitesse, sans contrainte, et braquez en fixant la route le plus loin possible devant vous. En temps normal, utilisez le plus possible le frein moteur, si jamais vous devez freiner en urgence, « pompez » c’est-à-dire pressez doucement puis relâchez en partie la pédale de frein, et ce à plusieurs reprises.

Pourquoi pas une séance d’entraînement ?

Le plus important est de ne pas se laisser gagner par la confiance qui entraîne une accélération de la vitesse et une prise de risques inopportune. Pour bien maîtriser votre véhicule et réagir en conséquence, le mieux est peut-être encore de s’entraîner en conditions réelles ! Il existe de nombreuses écoles de conduite sur chaussée glissante dans les stations de ski. Si les prix ne sont pas donnés, ils restent tout de même beaucoup plus abordables qu’une voiture neuve…



Partagez sur

  • Subscribe to our RSS feed
  • Share this post on Delicious
  • StumbleUpon this post
  • Share this post on Digg
  • Tweet about this post
  • Share this post on Mixx
  • Share this post on Technorati
  • Share this post on Facebook
  • Share this post on NewsVine
  • Share this post on Reddit
  • Share this post on Google
  • Share this post on LinkedIn