Vos appartements et maisons n'échappent pas à la pollution
Vos appartements et maisons n'échappent pas à la pollution

Le 01/06/2017

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la pollution de l’air est responsable de la mort de 4,3 millions de personnes dans le monde chaque année, dont 20 000 Français. Et pour cause, même l’air intérieur de nos maisons et appartements est pollué. 

L’air pollué est présent dans quasiment tous les bâtiments 

Les causes de pollution de l’air sont nombreuses. Physiques, biologiques ou chimiques, les éléments nocifs respirables s’infiltrent dans nos habitats, notamment en fonction de leurs matériaux de construction, des produits ménagers utilisés ou des habitudes de vie – telles que le tabagisme –. Les habitants de plusieurs régions de France sont même ponctuellement exposés à un gaz radioactif d’origine naturelle (le radon), qui provoque des cancers du poumons. 

Si elle est la conséquence la plus connue de la pollution de l’air, la crise d’asthme n’est pas la seule. Cancers et intoxications au monoxyde de carbone peuvent avoir pour origine une intoxication de l’air dans l’un des lieux fermés que vous fréquentez régulièrement. En effet, l’air pollué est présent dans de nombreux bâtiments : maisons, appartements, bureaux, maisons de retraites, écoles, magasins… Il y a une dizaine d’années, une étude menée dans 500 classes françaises rapportait que 30 % des élèves inhalaient quotidiennement une qualité d’air insuffisante durant leurs heures d’instruction. 

Des gestes simples protègent de certaines expositions nocives

Selon les experts, la quasi absence de prévention en matière de pollution de l’air à pour conséquence de nombreuses expositions à des composants nocifs, alors qu’elles pourraient être évitées. Bien qu’un décret, publié par le ministère de l’Environnement en 2016, ait mis en place une politique de réduction des polluants en intérieurs, nul ne sait si cette mesure qui n’a jamais été contrôlée est vraiment appliquée. 

Depuis trois ans, le projet HEALS financé par l’Europe analyse les conséquences sur l’être humain d’une exposition à un air pollué depuis la grossesse. Durant ces neuf mois, l’exposition à certains polluants seraient en effet responsable de déficiences du système immunitaire chez le nouveau-né. Des observations sur de jeunes enfants interrogent également sur l’impact des polluants contenus dans le lait sur la petite enfance. Ils pourraient être la cause d’allergies alimentaires. En attendant les résultats de l’étude HEALS, qui devraient tomber d’ici quelques mois, des gestes simples vous permette de vous protéger. Aérer 10 minutes par jour, s’assurer que les bouches d’extraction ne pas bouchées ou que la ventilation mécanique fonctionne et vérifier les composants de vos produits d’entretien, pourrait déjà vous prémunir de nombreuses expositions nocives liées à un air intérieur pollué chez vous.  

Marie-Hélène Hérouart

Vous aimerez aussi : Pollution intérieure : des solutions pour mieux respirer

Les Nouvelles de PasseportSanté.net

 


Partagez sur

  • Subscribe to our RSS feed
  • Share this post on Delicious
  • StumbleUpon this post
  • Share this post on Digg
  • Tweet about this post
  • Share this post on Mixx
  • Share this post on Technorati
  • Share this post on Facebook
  • Share this post on NewsVine
  • Share this post on Reddit
  • Share this post on Google
  • Share this post on LinkedIn