Notre-Dame et plomb : les autorités cacheraient des taux élevés dans des crèches, maternelles et écoles

Lors de l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 15 avril 2019, près de 400 tonnes de plomb se sont répandues en poussière dans les environs.

« Après les accusations de dissimulations contre l’ARS et la préfecture », Médiapart met en cause la mairie de Paris dans de nouvelles révélations le 18 juillet.

Celle-ci aurait « sciemment menti sur les taux de concentration au plomb relevés dans les crèches, les maternelles et les écoles, exposant ainsi les enfants et le personnel au risque de saturnisme », selon ces révélations que relaie le Journal international de médecine (JIM).

  • Le plomb responsable d’un décès sur six aux États-Unis
  • Plomb : danger de l’intoxication, effets à long terme sur la santé (OMS, Inserm)
  • Le plomb est facteur de risque cardiovasculaire, même à faible dose (Prescrire, 2019)



Partagez sur

  • Subscribe to our RSS feed
  • Share this post on Delicious
  • StumbleUpon this post
  • Share this post on Digg
  • Tweet about this post
  • Share this post on Mixx
  • Share this post on Technorati
  • Share this post on Facebook
  • Share this post on NewsVine
  • Share this post on Reddit
  • Share this post on Google
  • Share this post on LinkedIn