Mélanome : un logiciel détecte la dangerosité des grains de beauté
Mélanome : un logiciel détecte la dangerosité des grains de beauté

Le 1er février 2017.

Une équipe de chercheurs de l’Université de Stanford, aux Etats-Unis, est parvenue à mettre au point un logiciel capable faire la différence entre un grain de beauté et un mélanome.

Un diagnostic aussi efficace, voir meilleur, que celui d’un dermatologue

Des visites régulières chez un dermatologue permette de savoir si nos grains de beauté sont des mélanomes ou s’ils sont inoffensifs. Dans un futur proche, ce sera un logiciel qui parviendra à détecter ces mélanomes. C’est en tout ce qu’espèrent des chercheurs américains qui ont mis au point un algorithme d’intelligence artificielle capable d’identifier des cancers de la peau sur des photos.

Pour permettre à ce logiciel de poser un diagnostic aussi efficace, voir meilleur, que celui d’un dermatologue, les chercheurs ont compilé 130 000 images représentant des portions de peau touchées par plus de 2000 maladies différentes. Ils ont ensuite formé leur algorithme à reconnaître visuellement un risque potentiel à partir d’images de grains de beauté suspects.

Scanner ses grains de beauté avec son smartphone

Selon ces travaux, publiés dans la revue Nature, les chercheurs ont ensuite demandé au logiciel d’analyser plus de 300 clichés de grains de beauté. Il y avait parmi ces photos des représentations de mélanomes malins. Dans le même temps, une vingtaine de dermatologues ont dû passer le même examen. Résultat : les analyses du logiciel étaient aussi justes, voir meilleures, que celles de « la grande majorité des dermatologues », se sont félicités les chercheurs.

Ce logiciel doit encore passer les tests cliniques avant d’être commercialisé mais, à terme, les chercheurs espèrent pouvoir l’intégrer à une application ce qui permettrait à chacun d’entre nous de scanner nos grains de beauté avec notre smartphone. « Si un de vos grains de beauté a changé de couleur, de forme, de taille, d’épaisseur, a évolué, il est indispensable de consulter rapidement un médecin », rappelle cependant l’Institut Curie. 

À lire aussi : Mélanome : des chercheurs niçois découvrent une molécule miracle

Marine Rondot

Les Nouvelles de PasseportSanté.net

 


Partagez sur

  • Subscribe to our RSS feed
  • Share this post on Delicious
  • StumbleUpon this post
  • Share this post on Digg
  • Tweet about this post
  • Share this post on Mixx
  • Share this post on Technorati
  • Share this post on Facebook
  • Share this post on NewsVine
  • Share this post on Reddit
  • Share this post on Google
  • Share this post on LinkedIn