Maladies cardiaques : attention aux cheveux gris !
Maladies cardiaques : attention aux cheveux gris !

Le 11 avril 2017.

Selon une étude menée par une équipe de chercheurs de l’université du Caire, en Égypte, l’arrivée précoce de cheveux blancs pourrait être liée à un risque de maladies cardiovasculaires. Explications.

Les cheveux gris, annonciateurs d’une crise cardiaque? 

Avoir des cheveux blancs peut être un signe de vieillesse, de stress ou de maladie cardiaque. C’est en tout cas ce que révèle une étude égyptienne présentée à l’occasion de l’EuroPrevent 2017, le Congrès annuel de l’Association Européenne de Cardiologie qui se tient à Malaga, en Espagne. Selon ces travaux, les risques cardiovasculaires pourraient en effet être détectés à la suite d’une décoloration des cheveux.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont demandé à près de 550 volontaires masculins de passer un scanner. Puis, ils ont séparé ces participants en deux groupes : ceux qui souffraient d’une maladie coronarienne (une maladie des artères qui vascularisent le cœur) et ceux qui étaient en parfaite santé. Les chercheurs ont ensuite observé la couleur des cheveux de ces hommes.

Un risque cardiovasculaire accru ?

Ils ont ainsi pu constater que plus les cheveux étaient gris, plus le risque de développer une maladie coronarienne était élevé. Ces résultats étaient confirmés quel que soit l’âge des participants. « Le vieillissement est un facteur de risque de maladies cardiaques et il est associé également à des signes dermatologiques qui pourraient signaler un risque cardiovasculaire accru », a analysé le Dr Irini Samuel, cardiologue à l’université du Caire, qui a dirigé ces travaux.

Mais comment expliquer ce phénomène ? Selon les auteurs de cette étude, les cheveux changent de couleur à cause du stress qui créé un déséquilibre entre les cellules et qui joue un rôle dans l’accélération du processus de dégradation des mélanocytes (les cellules qui pigmentent la peau). En clair, quand les cheveux grisonnent, c’est peut-être le signe avant-coureur d’une crise cardiaque. 

Marine Rondot

À lire aussi : Crise cardiaque et angine de poitrine : les premiers gestes

Les Nouvelles de PasseportSanté.net

 


Partagez sur

  • Subscribe to our RSS feed
  • Share this post on Delicious
  • StumbleUpon this post
  • Share this post on Digg
  • Tweet about this post
  • Share this post on Mixx
  • Share this post on Technorati
  • Share this post on Facebook
  • Share this post on NewsVine
  • Share this post on Reddit
  • Share this post on Google
  • Share this post on LinkedIn