La perte auditive est plus complexe que vous ne le pensez
La perte auditive est plus complexe que vous ne le pensez

Le 17 avril 2017.

Si vous croyez que les problèmes d’audition ne touchent que les personnes âgées, ou que pour faire partie des personnes à risque, il faut avoir un travail bruyant, vous avez tort ! Si le mode de vie moderne rend le bruit inévitable, certaines précautions permettraient néanmoins d’atténuer son exposition.

Le fait d’habiter une ville bruyante ferait vieillir de 10 ans !

Selon une étude publiée en 2014 par Lai Meng Looia, Detlev Gantenb, Peter F McGrathc, Manfred Grossd et George E Griffine dans la prestigieuse revue The Lancet, le fait de vivre dans une ville bruyante augmente de 63 % le risque de perte d’audition. Et ce n’est pas uniquement notre ouïe qui est en jeu : l’exposition prolongée au bruit est source d’agacement, de troubles du sommeil et de somnolence pendant la journée. De plus, elle augmente le risque de développement d’hypertension et de maladies cardiovasculaires et amoindrit la performance cognitive chez les enfants.

Plus récemment, en mars 2017, la société allemande Mimi Hearing Technologies a publié les résultats de ses recherches sur les liens entre la pollution sonore en milieu urbain et la perte auditive. L’étude menée sur 200 000 personnes habitant dans 50 villes différentes a révélé que les individus vivant dans les communes les plus bruyantes étaient 10 ans « plus vieux » en ce qui concerne leur audition, par rapport aux personnes vivant à la campagne. Pour avoir les données sur le niveau de bruit dans chaque ville et quartier étudiés, les chercheurs ont utilisé les données de mesures réalisées après que l’obligation de cartographier le bruit a été introduite dans l’Union européenne pour les villes de plus de 200 000 habitants.

Ce n’est pas uniquement le niveau de bruit qui joue, mais aussi la durée d’exposition

Selon l’étude publiée dans The Lancet, une exposition prolongée à un bruit excédant 85 décibels est potentiellement dangereuse. Pour information, une conversation typique tourne autour des 60 décibels, et le silence perçu comme complet par l’homme se situe aux alentours de 0 décibel. Cela veut dire que lorsque vous marchez dans une rue avec une circulation dense ou que vous passez la soirée dans un bar bruyant, votre audition en souffre. Cela change considérablement nos idées reçues selon lesquelles seule notre présence à un concert bruyant ou le fait de travailler avec un marteau-piqueur seraient préjudiciable pour notre ouïe.

Au Royaume-Uni, toute personne dont le travail implique une exposition prolongée à un bruit dépassant 85 décibels a droit à un équipement protecteur et à un suivi régulier par un médecin. En même temps, nos téléphones, ordinateurs ou lecteurs mp3 peuvent produire un son dépassant ces 85 décibels, sans qu’il y ait un obstacle technique à un tel réglage.

Comme le rappellent les auteurs de l’étude, 360 millions de personnes à travers le monde, dont 32 millions d’enfants, souffrent de problèmes d’audition.

Anton Kunin

Les Nouvelles de PasseportSanté.net

 

Partagez sur

  • Subscribe to our RSS feed
  • Share this post on Delicious
  • StumbleUpon this post
  • Share this post on Digg
  • Tweet about this post
  • Share this post on Mixx
  • Share this post on Technorati
  • Share this post on Facebook
  • Share this post on NewsVine
  • Share this post on Reddit
  • Share this post on Google
  • Share this post on LinkedIn