Avez-vous une mémoire d’éléphant ?

Le 1er avril 2016.

Oui, nous sommes le premier avril, mais non, cet article n’est pas la blague du jour ! Si nous vous posons la question, c’est qu’il existe des personnes dont la mémoire est tellement puissante, pour des raisons génétiques exclusivement et non parce qu’elles s’entraînent, qu’elles se souviennent d’absolument tout ! Et vous ?

Se rappeler de chaque détail d’une journée vingt ans après

Il y a, ou il y aurait, car certaines s’ignorent, moins de 100 personnes dans le monde qui se souviennent de tout. Quand on vous dit de tout, c’est d’absolument tout ! Vous leur donnez un jour, une heure, une date, elles vous sortent ce qu’elles ont fait ce jour-là, en détail, ce qu’elles ont mangé, et ce qu’il s’est passé dans l’actualité. Elles se souviennent des vêtements qu’elles portaient, des gens rencontrés, de ce qu’elles ont dit et entendu ou vu ! On dit que leur mémoire biographique, celle qui mémorise tous les détails de notre vie, est surdéveloppée, voire surdimensionnée. Cela s’appelle l’hypermnésie.

Cette caractéristique, génétique, est plus ou moins intense. Vous pourriez ainsi être hypermnésique sans le savoir, si vous avez l’impression de vous souvenir d’énormément de choses, et que votre entourage vous dit aussi souvent que vous avez une mémoire incroyable. 

L’hypermnésie n’est pas une maladie, mais pèse à ceux qui en « souffrent »

L’hypermnésie n’est pas une tare génétique, et prouve à quel point notre cerveau est doué, et sous-employé en temps normal. Mais elle présente un défaut : ceux qui en sont dotés se plaignent aussi de ne pas pouvoir oublier certains souvenirs ou épisodes douloureux de leur vie, quand la plupart des gens le font « facilement », grâce essentiellement au temps qui efface, ou estompe à peu près tout : décès, divorce, échec professionnel, maladie, trahisons… 

Si vous pensez avoir une mémoire d’éléphant, ou tout simplement que vous avez des souvenirs qui vous pèsent et dont vous n’arrivez pas à vous débarrasser, il existe heureusement des solutions. Ce sont essentiellement les TCC (thérapies cogntitives comportementales) qui peuvent, avec ou sans l’aide d’un psychologue ou d’un psychiatre, vous aider à faire passer ces souvenirs dans votre mémoire biographique, afin de vous permettre de « vivre avec ». La plasticité neuronale fait que le cerveau conserve dans la mémoire biographique les souvenirs heureux, ou utiles, et efface progressivement les souvenirs douloureux, car eux sont inutiles à l’évolution. Mais il a parfois besoin d’un petit coup de pouce pour y parvenir… 

À lire aussi : Comment stimuler sa mémoire ?

Les Nouvelles de PasseportSanté.net

 


Partagez sur

  • Subscribe to our RSS feed
  • Share this post on Delicious
  • StumbleUpon this post
  • Share this post on Digg
  • Tweet about this post
  • Share this post on Mixx
  • Share this post on Technorati
  • Share this post on Facebook
  • Share this post on NewsVine
  • Share this post on Reddit
  • Share this post on Google
  • Share this post on LinkedIn