Voyage spatial : comment Thomas Pesquet va faire progresser la médecine

Le 18 novembre 2016.

Jeudi 17 novembre, à 21h20 (heure de Paris), Thomas Pesquet a décollé de Baïkonour, au Kazakhstan, en direction de la station spatiale internationale (ISS). Un voyage spatial qui va faire progresser la médecine. Voilà comment.

Lutter contre l’ostéoporose

Le voyage spatial de Thomas Pesquet sera déterminant pour faire progresser la médecine. Pendant les six mois, l’astronaute français devrait participer à 200 expériences médicales et biologiques. Ces expériences scientifiques développées par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) devraient notamment aider les chercheurs à mieux lutter contre l’ostéoporose.

Comment cela est-il possible ? « Comme il n’y a pas la gravité, chaque mouvement ne leur demande pas d’effort ce qui fait qu’ils vont perdre du muscle, des os », explique Pierre Boutouyrie, chercheur à l’Inserm, dans les colonnes de 20 minutes. C’est exactement ce qui se passe chez les patients atteints d’ostéoporose. En observant comment les astronautes retrouvent leur masse osseuse lors de leur retour sur Terre, les scientifiques espèrent pouvoir élaborer de nouveaux traitements.

La prévention du vieillissement artériel

Mais ce n’est pas tout. Ce voyage spatial pourrait aider les chercheurs à trouver des solutions dans la prévention du vieillissement artériel « dans la mesure où certaines données préliminaires montrent que la rigidité artérielle augmenterait d’un équivalent de 10 ans environ lors de vols spatiaux courts », expliquent les chercheurs de l’Inserm qui supervisent ces travaux.

Enfin, les astronautes testeront un nouveau modèle d’échographe pilotable à distance depuis la Terre. Cette nouvelle technique devrait permettre d’améliorer la prise en charge des patients dans les déserts médicaux. « On fait des expériences et après, il faut des années pour comprendre quel type d’innovation on a découvert », a expliqué l’astronaute italien Luca Parmitano, au micro d’Europe 1. Nous ne sommes donc qu’au début de l’aventure.

À lire aussi : Ostéoporose et réalités occultées

Les Nouvelles de PasseportSanté.net

 

Partagez sur

  • Subscribe to our RSS feed
  • Share this post on Delicious
  • StumbleUpon this post
  • Share this post on Digg
  • Tweet about this post
  • Share this post on Mixx
  • Share this post on Technorati
  • Share this post on Facebook
  • Share this post on NewsVine
  • Share this post on Reddit
  • Share this post on Google
  • Share this post on LinkedIn