Une psychologue utilisant l’ésotérisme devant le conseil de discipline de l’OPQ (Québec)

Une psychologue québécoise de Repentigny faisant appel à l’ésotérisme dans sa pratique est notamment accusée d’« approche thérapeutique non conforme aux principes scientifiques » et de « comportement inadéquat ».

Accusée de quatre chefs d’infraction par l’Ordre des psychologues du Québec (OPQ), Janie Audrey Ialongo, qui a plus de 40 ans d’ancienneté, a plaidé non coupable, rapporte le Journal de Montréal.

L’enquête a débuté après la plainte d’une patiente qui la consultait en 2012, en raison du décès de son fils, rapporte le journal. Mme Ialongo aurait dit à la patiente que son fils décédé était avec eux dans la pièce durant la thérapie, qu’il lui parlait à l’intérieur d’elle. Elle aurait utilisé une poupée pour un jeu de rôles, et « faire sortir l’enfant intérieur réprimé ».

À la fin de la séance, Mme Ialongo aurait dit à la patiente que son fils partait avec elle et lui a suggéré des lectures ésotériques.

Le Conseil de discipline rendra sa décision sur culpabilité d’ici trois mois.
Mme Ialongo ne pratique plus depuis mars dernier, indique le journal.

Psychomédia avec source : Le Journal de Montréal.
Tous droits réservés

Actualités (psychologie, santé) | Psychomédia

 


Partagez sur

  • Subscribe to our RSS feed
  • Share this post on Delicious
  • StumbleUpon this post
  • Share this post on Digg
  • Tweet about this post
  • Share this post on Mixx
  • Share this post on Technorati
  • Share this post on Facebook
  • Share this post on NewsVine
  • Share this post on Reddit
  • Share this post on Google
  • Share this post on LinkedIn