Risques de la réglisse pendant la grossesse

Une exposition élevée à la glycyrrhizine, présente dans la réglisse, pendant la grossesse pourrait avoir des effets nocifs à long terme sur le développement de l’enfant, selon une étude publiée dans l’American Journal of Epidemiology (AJE).

Katri Räikkönen de l’Université d’Helsinki (Finlande) et ses collègues ont suivi près de 400 enfants de la naissance à l’âge de 13 ans.

Ils ont comparé ceux dont la mère avait consommé plus de 500 mg de glycyrrhizine (soit 250 g de réglisse) par semaine pendant la grossesse à ceux dont la mère en avait consommé moins.

À l’adolescence, ceux dont la mère avait consommé plus de 250 g, avaient des scores moins élevés dans des tests de raisonnement et de mémoire ainsi que des résultats réduits de 7 points à un test d’intelligence (test de quotient intellectuel). Ils étaient aussi trois plus nombreux à présenter un trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH).

Chez les filles, la puberté débutait plus précocement et de manière plus forte.

Les auteurs recommandent une prévention renforcée auprès des femmes enceintes.

La réglisse noire liée à de sérieux risques cardiovasculaires

Psychomédia avec sources : University of Helsinki, AJE.
Tous droits réservés.

Actualités (psychologie, santé) | Psychomédia

 


Partagez sur

  • Subscribe to our RSS feed
  • Share this post on Delicious
  • StumbleUpon this post
  • Share this post on Digg
  • Tweet about this post
  • Share this post on Mixx
  • Share this post on Technorati
  • Share this post on Facebook
  • Share this post on NewsVine
  • Share this post on Reddit
  • Share this post on Google
  • Share this post on LinkedIn