Médicaments : hausses inexplicables des prix aux États-Unis

Lundi 26 septembre 2016.

Le prix des médicaments fait l’objet d’un débat aux États-Unis actuellement, comme en Europe. Mais à la différence de ce qui se passe en Europe, et plus particulièrement en France, les prix sont librement fixés par les laboratoires, après négociations avec les assureurs et les mutuelles.

Les prix des médicaments sont libres aux États-Unis

Il arrive cependant parfois que les laboratoires passent outre ce processus, et changent les prix de produits dont les malades ont besoin, coûte que coûte.

C’est sans doute pour cette raison que le prix de plusieurs crèmes de soins dermatologiques comme l’Aloquin, l’Alcortin, ou encore le Novacort, qui coûtent déjà plusieurs milliers de dollars, a été considérablement augmenté. En quelques années, le prix de l’Aloquin a ainsi augmenté de… 3 800 % ! Pourtant, il existe un générique pour cette crème, vendu moins de 30 dollars…

Un antihistaminique voit son prix multiplié par 6

Un autre médicament, utilisé dans des situations d’urgence, pour stabiliser les malades victimes d’un choc allergique, l’EpiPen, a vu son prix passer de 100 à 600 dollars en quelques années, sans que les coûts de fabrication ne justifient cette hausse. L’EpiPen permet d’administrer facilement une dose d’antihistaminique en cas de piqûre d’insectes, ou de choc allergique, afin d’éviter ou de résorber un oedème de Quincke. Le laboratoire qui le commercialise s’est défendu en expliquant avoir distribué gratuitement 700 000 EpiPen dans les écoles. 

À lire aussi : Tout savoir sur les médicaments

Les Nouvelles de PasseportSanté.net

 


Partagez sur

  • Subscribe to our RSS feed
  • Share this post on Delicious
  • StumbleUpon this post
  • Share this post on Digg
  • Tweet about this post
  • Share this post on Mixx
  • Share this post on Technorati
  • Share this post on Facebook
  • Share this post on NewsVine
  • Share this post on Reddit
  • Share this post on Google
  • Share this post on LinkedIn