Les sièges des toilettes sont-ils si sales ?

Le 30 mars 2016

Si vous êtes phobiques des toilettes publiques, rassurez-vous ! Contrairement aux idées reçues, les microbes qui pourraient s’y trouver ont peu de chances d’arriver à vous sauter dessus.

Il y a des microbes partout dans notre environnement

Des microbes, il y en a partout. Pas plus dans les toilettes que sur les poignées de porte, les rampes d’escalier, les écrans tactiles ou les boutons d’ascenseur ! Sauf que dans les WC, qu’ils soient publics, ou ceux de notre entreprise par exemple, ou chez des amis, ce sont des parties intimes de notre anatomie qui sont en contact avec un environnement que nous ne contrôlons pas. D’où l’inquiétude…

Il n’y a pourtant pas de quoi s’inquiéter, explique une épidémiologiste interviewée par Canalvie. « Si les sièges de toilettes étaient vraiment si dangereux que ça, on ne pourrait pas allez aux toilettes d’aéroport sans tomber malade systématiquement », affirme la chercheuse canadienne France Daigle. Si l’on tombe malade en voyage, la fameuse tourista, c’est bien plus à cause du changement d’alimentation que des microbes avec lesquels on aurait pu entrer en contact ! 

Une personne sur deux ne se lave pas les mains en sortant des WC

Maintenant, une chose est certaine, tout cela n’est vrai que si l’on applique strictement les règles de base d’hygiène. Se laver les mains, en sortant des toilettes, semble évident, mais plus d’une personne sur deux néglige cette étape ! De même, une fois les mains lavées, il faut éviter de toucher les poignées, et toute autre surface en contact avec d’autres mains. 


Concernant les toilettes spécifiquement, il n’y a de risque que si nos muqueuses entrent directement en contact avec un fluide contaminé. En langage de tous les jours : poser ses fesses sur une lunette de WC n’est pas risqué. En revanche, si nos muqueuses (anus, sexe) touchent une partie sale des WC… Mais en fait, on y fait naturellement attention. On pense beaucoup moins à ses doigts qui, eux aussi, touchent des muqueuses… Celles de la bouche et du nez !

Conclusion : ce ne sont pas les toilettes publiques qui posent problème, mais le manque d’hygiène de ceux qui les utilisent, et ne réfléchissent pas à ce qu’ils touchent avec leurs doigts, leurs mains, pendant, et après… 

À lire aussi : Pourquoi je vais si souvent aux toilettes ?

Les Nouvelles de PasseportSanté.net

 


Partagez sur

  • Subscribe to our RSS feed
  • Share this post on Delicious
  • StumbleUpon this post
  • Share this post on Digg
  • Tweet about this post
  • Share this post on Mixx
  • Share this post on Technorati
  • Share this post on Facebook
  • Share this post on NewsVine
  • Share this post on Reddit
  • Share this post on Google
  • Share this post on LinkedIn