Les pharmaciens pourront bientôt prescrire des médicaments

Les compétences des pharmaciens élargies

La Commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale a adopté l’amendement déposé par Delphine Bagarry, la députée de La République En marche (LREM), permettant aux pharmaciens de dispenser des médicaments qui nécessitaient obligatoirement une ordonnance du médecin. Ce texte devra être validé ensuite par le Sénat.

Cette mesure se situe dans la droite ligne du changement de modèle économique voulu par le gouvernement, qui cherche à désengorger les cabinets et à lutter contre les déserts médicaux. Les pharmaciens pourront également vacciner contre la grippe à partir d’octobre 2019.

Une restructuration qui reste encadrée

Si la mesure est adoptée, elle sera d’abord expérimentée pendant trois ans dans deux régions. Cette autorisation sera également cantonnée à une liste de médicaments définie par un arrêté. De plus, cette possibilité devra s’aligner au « protocole médical et de coopération conclu avec le médecin traitant ».

Pour justifier d’une telle mesure, les auteurs de l’amendement déclarent qu’en mars 2018, « 20% des officines suisses proposaient ce service aux patients. Plusieurs pathologies ont été identifiées comme la cystite, la conjonctivite ou l’eczéma par exemple ». 


Partagez sur

  • Subscribe to our RSS feed
  • Share this post on Delicious
  • StumbleUpon this post
  • Share this post on Digg
  • Tweet about this post
  • Share this post on Mixx
  • Share this post on Technorati
  • Share this post on Facebook
  • Share this post on NewsVine
  • Share this post on Reddit
  • Share this post on Google
  • Share this post on LinkedIn