Les enfants uniques ont des cerveaux différents des autres
Les enfants uniques ont des cerveaux différents des autres

Le 22 mai 2017.

Selon une étude menée par une équipe de chercheurs de l’Université de Chongqing, en Chine, le cerveau des enfants uniques ne serait pas constitué de la même manière que celui des enfants qui ont des frères et sœurs. Explications.

Plus de difficultés d’un point de vue social

Les enfants uniques se construisent-ils de la même manière que les enfants qui grandissent au milieu de frères et sœurs ? Si de nombreuses études ont déjà mis en lumière un certain nombre de différences en matière de comportement, nous apprenons aujourd’hui que le cerveau de ces enfants ne serait pas fait de la même manière. C’est en tout cas ce que révèlent des chercheurs chinois dans une étude publiée dans la revue Brain Imaging and Behavior.

Selon ces travaux, les enfants uniques seraient plus intelligents et plus créatifs. Les zones du cerveau les plus actives chez les enfants uniques seraient en effet celles de l’imagination et de la réflexion. En revanche, ce serait des enfants moins sociables et plus égoïstes. Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont suivi près de 300 jeunes adultes chinois, dont la moitié était des enfants uniques.

Plus de facilité de langage et de créativité

Les participants ont dû se soumettre à une série de tests, notamment à des analyses de leur cerveau grâce à des IRM. Aucune différence en matière de QI n’a été observée, mais les chercheurs ont constaté que les enfants uniques avaient des volumes plus importants de matière grise, au niveau du gyrus supramarginal, la zone du langage et de l’imagination. Mais ce volume était moins important au niveau du cortex frontal médial, qui joue un rôle dans la régulation des émotions.  

Ces différences de développement du cerveau s’expliquent de différentes manières. Un enfant qui n’a pas appris à partager sera plus facilement égoïste et aura plus de difficultés à vivre en société. Mais l’attention que lui porteront ses parents lui permettront d’être plus créatif et plus vif d’esprit. Mais attention, en aucun cas cette étude ne saurait faire loi. Chaque enfant se construit différemment, selon le contexte dans lequel il est élevé. 

Marine Rondot

Vous aimerez aussi : Nouveau-né : comment gérer l’arrivée dans la famille ?

Les Nouvelles de PasseportSanté.net

 


Partagez sur

  • Subscribe to our RSS feed
  • Share this post on Delicious
  • StumbleUpon this post
  • Share this post on Digg
  • Tweet about this post
  • Share this post on Mixx
  • Share this post on Technorati
  • Share this post on Facebook
  • Share this post on NewsVine
  • Share this post on Reddit
  • Share this post on Google
  • Share this post on LinkedIn