Des infusions Kusmi Tea toxiques
Des substances dangereuses dans les tisanes à la camomile

Avis aux amateurs de la marque Kusmi Tea. Une association de défense des consommateurs allemande (équivalent de 60 millions de consommateurs) a détecté des substances toxiques dans les infusions à la camomille de la marque.

Les alcaloïdes pyrrolizidiniques, c’est quoi ?

Ces substances néfastes pour la santé sont en fait les alcaloïdes pyrrolizidiniques. BFM Business qui a relayé l’information précise que l’association de consommateurs aurait repéré 73,2 milligrammes par kilogramme d’alcaloïdes pyrrolizidiniques dans ces infusions. Selon l’association, ce taux serait 380 fois plus élevé que le taux limite autorisé sans danger pour la santé.

La répression des fraudes se veut rassurante en expliquant que ce type de substance n’est pas anormal dans les denrées alimentaires à base de plantes, ramené par le butinage des abeilles des plantes contenant des alcaloïdes pyrrolizidiniques. En revanche, cette alerte n’est pas anodine.

Quels dangers pour la santé ?

Ces substances pourraient provoquer un cancer tout en endommageant l’ADN. Kusmi Tea a réagi rapidement en demandant le retrait de ces produits à la camomille des magasins européens.

En 2015 la répression des fraudes avait mené une enquête afin de chercher cette substance dans 38 échantillons de thés et de tisanes. Les résultats indiquaient la présence de ces substances dans 16 % des échantillons.  Ces résultats ont finalement été transmis à l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). Cette enquête menée par la DGCCRF sera lancée à nouveau en 2017 sur de nouvelles denrées alimentaires. 

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à cliquer !

 


Partagez sur

  • Subscribe to our RSS feed
  • Share this post on Delicious
  • StumbleUpon this post
  • Share this post on Digg
  • Tweet about this post
  • Share this post on Mixx
  • Share this post on Technorati
  • Share this post on Facebook
  • Share this post on NewsVine
  • Share this post on Reddit
  • Share this post on Google
  • Share this post on LinkedIn