Des cas de scorbut diagnostiqués dans plusieurs pays

Le 6 décembre 2016.

Le scorbut réapparaît dans les cabinets médicaux des pays développés. Cette maladie déclenchée par une forte carence en vitamine C, qui peut être mortelle, est provoquée par de mauvaises habitudes alimentaires et une trop faible consommation de produits frais.

Hémorragies cutanées et faiblesse générale

On la croyait disparue depuis des décennies, mais elle serait bel et bien revenue. La maladie du scorbut, qui se traduit par une forte carence en vitamine C qui peut, dans certains cas, être mortelle, a été diagnostiquée à plusieurs reprises et dans divers pays développés. Un constat qui pousse la communauté médicale à s’inquiéter des mauvaises habitudes alimentaires qui sévissent même dans des sociétés informées.

À l’origine de cette inquiétude, une diabétologue australienne, Jenny Gunton, a constaté que plusieurs de ses patients présentaient des symptômes caractéristiques de cette maladie : fatigue et faiblesse, difficultés de cicatrisation, hémorragies cutanées. En étudiant de plus près leurs régimes alimentaires, cette directrice du centre de recherches sur le diabète de l’Institut Westmead de Sydney, a constaté une importante carence en produits frais.

Une maladie du XVème siècle

« Quand je les ai interrogés sur leur régime alimentaire, une personne ne mangeait que très peu, voire pas de fruits ou de légumes frais, les autres mangeaient des légumes mais les faisaient trop cuire, ce qui détruit la vitamine C », explique Jenny Gunton. « Cela montre qu’on peut manger beaucoup de calories sans consommer suffisamment de nutriments ».

L’Australie n’est pas le seul pays concerné et des cas de scorbut ont récemment été diagnostiqués au Royaume-Uni et au Canada. L’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) rappelle que le scorbut a été identifié aux XVème et XVIème siècle comme une maladie affectant les marins au long cours qui n’avaient pas accès à des aliments frais, légumes ou fruits notamment, pendant leurs voyages. À l’époque, et alors que la vitamine n’avait pas été découverte, la marine anglaise avait pris l’habitude de fournir des citrons et d’autres agrumes aux marins pour les aider à traverser ces longs mois.

À lire aussi : Les bienfaits de la vitamine C

Les Nouvelles de PasseportSanté.net

 

Partagez sur

  • Subscribe to our RSS feed
  • Share this post on Delicious
  • StumbleUpon this post
  • Share this post on Digg
  • Tweet about this post
  • Share this post on Mixx
  • Share this post on Technorati
  • Share this post on Facebook
  • Share this post on NewsVine
  • Share this post on Reddit
  • Share this post on Google
  • Share this post on LinkedIn