Aide à domicile : les professionnels s’inquiètent

Depuis quatre ans, plusieurs fois par semaine, Armand bénéficie d’une aide à domicile. À 83 ans, il voit son quotidien facilité par Leila son auxiliaire de vie sociale. « C’est nécessaire et indispensable », explique Armand Fillols. La cuisine, le ménage, les courses, autant de choses qui permettent à Armand de rester vivre dans son domicile.

« La personne est bien chez elle, elle a ses repères », détaille son auxiliaire Leila Cerra quia joute :« Voyez Monsieur Fillos il a plein de livres, il peut lire sortir, faire ce qu’il veut quand il veut (…) ça lui permet d’échanger ».

Les services à domicile s’adressent aussi aux personnes handicapées ou malades. 70% de l’activité est géré par des structures associatives qui craignent de disparaitre.

Les plans d’aide diminuent

Si la demande augmente, les financements publics sont en baisse comme l’ allocation personnalisée à l’autonomie. Les plans d’aide, tous les mois vont en diminuant alors que les besoins de la population augmentent, précise Julien Mayet, porte-parole de l’Union nationale des soins et des services à domicile Midi-Pyrénnés.

Les professionnels ont commencé un mouvement de protestation ce samedi 7 mars.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Le « sans-gluten », un régime à la mode
Imprimer un visage en 3D avant d’opérer : « Un confort et un gain de temps pour le chirurgien »
Ce qu’il faut savoir sur les « super-bactéries » qui affolent les Etats-Unis
Grippe : 8 500 personnes sont décédées depuis la mi-janvier
La grippe a été très virulente cet hiver


News Santé | Actualités & informations – Yahoo Actualités FR

 


Partagez sur

  • Subscribe to our RSS feed
  • Share this post on Delicious
  • StumbleUpon this post
  • Share this post on Digg
  • Tweet about this post
  • Share this post on Mixx
  • Share this post on Technorati
  • Share this post on Facebook
  • Share this post on NewsVine
  • Share this post on Reddit
  • Share this post on Google
  • Share this post on LinkedIn